Archives de Catégorie: GNU/Linux

Empêcher Kate de créer des fichiers de sauvegarde

Kate ? Quésako ?

Kate est un éditeur de texte qui arrive avec KDE. Je l’apprécie beaucoup notamment en raison de sa légèreté et de sa simplicité. Il est également extensible car il possède un système de plugins relativement puissant, et la Konsole intégrée en font un outil vraiment pratique. Ajoutez à cela une coloration syntaxique qui roxx des nounours, et vous avez l’un des meilleurs éditeurs de texte qui soit (troll spotted).

Et puisqu’il est si magnifique, où est le problème ?

Le problème, c’est que dans sa configuration par défaut, Kate s’amuse à créer un fichier de sauvegarde pour chaque fichier que vous créez. Pour une petite application de quelques fichiers, ça n’est pas dérangeant, mais dès que nos scripts prennent de l’ampleur, cela peut vite devenir très énervant (et dérangeant). Après un peu de recherche, voici la solution que j’ai trouvé et qui vous permet d’empêcher la création automatique de ses fichiers de sauvegarde (manipulation en mode graphique).

Voilà donc le cheminement à suivre . Ouvrez Kate et rendez-vous dans :
Configuration > Configurer Kate> Éditeur > Ouvrir/Enregistrer> Sauvegarde à l'enregistrement
Décochez les cases « Fichiers locaux » et « Fichiers distants ».

Voilà qui est terminé 🙂 . C’était pas plus compliqué que ça !

Publicités

Tagada, ou comment égayer la gestion de programmes en console

Utilisateurs de Linux, et plus particulièrement, des distros basées sur Debian, bonsoir. Ma dernière découverte devrez vous intéresser. Tagada est un petit utilitaire qui vous permettra d’utiliser APT d’une façon ludique (hum), drôle, et originale. Finis, les trolls sur apt-get et aptitude (et accessoirement, dpkg 😀 ), maintenant, tous le monde doit utiliser Tagada ! Mais, qu’à-t-il de si formidable ce Tagada ? Laissez moi le plaisir de vous donner un petit aperçu :

  • pour installer un paquet : tagada tsoin tsoin <nomdupaquet>
  • pour mettre à jour les paquets : tagada pouet <nomdupaquet>
  • pour supprimer un paquet : tagada pabo <nomdupaquet>
  • pour supprimer et purger un paquet : tagada trépabo <nomdupaquet>
  • pour chercher un paquet : tagada konépa <nomdupaquet>

Et j’en passe des meilleurs. Imaginez, le pauvre n00b Windowsien vous demandant « Comment t’installes un logiciel avec Linux toi ? » et vous, lui répondant, « Je tappe tagada tsouin tsouin » 😀 . Si ce n’est pas jouisif ! C’est tellement un truc de roxxor qu’on en parle même sur la documentation francophone d’Ubuntu. J’aime particulièrement la commande tagada fémoilo. Si vous sentez convaincus, faites un tour sur la page du projet.