Empêcher Kate de créer des fichiers de sauvegarde

Kate ? Quésako ?

Kate est un éditeur de texte qui arrive avec KDE. Je l’apprécie beaucoup notamment en raison de sa légèreté et de sa simplicité. Il est également extensible car il possède un système de plugins relativement puissant, et la Konsole intégrée en font un outil vraiment pratique. Ajoutez à cela une coloration syntaxique qui roxx des nounours, et vous avez l’un des meilleurs éditeurs de texte qui soit (troll spotted).

Et puisqu’il est si magnifique, où est le problème ?

Le problème, c’est que dans sa configuration par défaut, Kate s’amuse à créer un fichier de sauvegarde pour chaque fichier que vous créez. Pour une petite application de quelques fichiers, ça n’est pas dérangeant, mais dès que nos scripts prennent de l’ampleur, cela peut vite devenir très énervant (et dérangeant). Après un peu de recherche, voici la solution que j’ai trouvé et qui vous permet d’empêcher la création automatique de ses fichiers de sauvegarde (manipulation en mode graphique).

Voilà donc le cheminement à suivre . Ouvrez Kate et rendez-vous dans :
Configuration > Configurer Kate> Éditeur > Ouvrir/Enregistrer> Sauvegarde à l'enregistrement
Décochez les cases « Fichiers locaux » et « Fichiers distants ».

Voilà qui est terminé🙂 . C’était pas plus compliqué que ça !

Tagada, ou comment égayer la gestion de programmes en console

Utilisateurs de Linux, et plus particulièrement, des distros basées sur Debian, bonsoir. Ma dernière découverte devrez vous intéresser. Tagada est un petit utilitaire qui vous permettra d’utiliser APT d’une façon ludique (hum), drôle, et originale. Finis, les trolls sur apt-get et aptitude (et accessoirement, dpkg😀 ), maintenant, tous le monde doit utiliser Tagada ! Mais, qu’à-t-il de si formidable ce Tagada ? Laissez moi le plaisir de vous donner un petit aperçu :

  • pour installer un paquet : tagada tsoin tsoin <nomdupaquet>
  • pour mettre à jour les paquets : tagada pouet <nomdupaquet>
  • pour supprimer un paquet : tagada pabo <nomdupaquet>
  • pour supprimer et purger un paquet : tagada trépabo <nomdupaquet>
  • pour chercher un paquet : tagada konépa <nomdupaquet>

Et j’en passe des meilleurs. Imaginez, le pauvre n00b Windowsien vous demandant « Comment t’installes un logiciel avec Linux toi ? » et vous, lui répondant, « Je tappe tagada tsouin tsouin »😀 . Si ce n’est pas jouisif ! C’est tellement un truc de roxxor qu’on en parle même sur la documentation francophone d’Ubuntu. J’aime particulièrement la commande tagada fémoilo. Si vous sentez convaincus, faites un tour sur la page du projet.

De qui se moque-t-on ?

Cela fait un petit moment que l’envie d’écrire ce billet m’a pris. Un article un peu différent des autres. Je sors un peu de ma ligne éditoriale pour parler du climat d’insécurité qui règne actuellement en Algérie. Je m’aventure ici dans des sujets qui me dépassent peut-être, mais je pense que personne ne peut se taire face à une telle situation. Chaque jour, des innocents périssent. Des vies s’arrêtent brusquement. Des familles se déchirent et pleurent la mort de proches. On craint de sortir le matin, car on a peur de ne pas rentrer le soir. Les attentats de kamikazes deviendraient presque une (horrible) routine. Et je me demande comment on en arrive là. Au point de s’embrouiller tellement le nombre d’attentats est grand. Et pourquoi, alors que sa compétence et son travail sont directement remis en cause, Yazid Zerhouni, Ministre de l’Intérieur, ne réagit pas plus que ça. Un attentat a fait une cinquantaine de morts à l’entrée d’une école de gendarmerie. Mais bon Dieu, dans n’importe quel autre pays, le Ministre de l’Intérieur aurait démissioné face à une catastrophe pareille. Non, la solution n’est pas de changer de ministre chaque semaine, mais les faits sont là. La rentrée et le ramadan approchent. On commence à se sentir embarrassé et à se serrer le ventre en prévision des dépenses à venir. On craint une importance hausse du terrorisme pendant le mois à venir. On a peur. Et ce qui est exaspérant, c’est que la vie continue son cours le plus normalement du monde, qu’on annonce aucune mesure particulière pour remédier à cette terreur générale. Il ne faut pas céder à la panique, mais ce n’est pas une raison pour jouer les autruches. On bénéficie même de parleurs qui nous certifient que la recrudescence du terrorisme n’a rien à voir avec la politique de « réconcialiation nationale » du président Bouteflika. Il est en effet aisé de croire que les attentats ont commencés à se multiplier pile au moment où les terroristes manquaient de main d’oeuvre et que le gouvernement a libéré des ex-maquisards par centaines.

Dropbox, service de backups 2.0

Dropbox, c’est mon dernier coup de coeur. Après avoir reçue une invitation pour tester le service envoyée par Jean-Marie, je m’y suis inscrit et j’ai vraiment été bluffé. J’ai commencé par télécharger le petit utilitaire mis à disposition des utilisateurs. Une fois la bête installée et lancée, je suis redirigé vers le site Internet pour m’inscrire à Dropbox et lier mon compte à mon PC. Une fois cela fait, c’est là que Dropbox m’a réellement surpris. Contrairement à d’autres de ses concurrents, la procédure d’upload de fichiers est ultra-simple : il suffit de copier/coller les fichiers à envoyer dans un répertoire spécialement créé par le logiciel. Le programme se chargera du reste, et vous gratifiera en plus d’icône à la Subversion qui permettent de connaître la situation des fichiers sur le PC et sur le serveur.

Du côté de l’espace membre du site, quelque chose de très sobre et de très épuré. D’un côté, l’arborescence des fichiers et dossiers telle qu’elle se présente sur votre bureau, de l’autre, un historique des dernières modifications effectuées. Se greffent à cela quelques fonctions intéressantes, comme les messages privés, la posibilité de créer un dossier public ou encore de partager un dossier. Une fonction intéressante est également celle de gestion des versions (quand je disais que ça avait des airs de SVN) : toutes les versions d’un fichier sont conservées sur le serveur, vous pouvez alors en restaurez une à tout moment à partir de votre interface. Un modèle de simplicité.

Le seul petit bémol étant que les utilisateurs de Linux sont oubliés, mais les développeurs ont promis de remédier à cela. Notons aussi l’espace disque offert assez peu élevé : 2GB pour les bétas testeurs. En somme, Dropbox est vraiment un excellent service de backup et de synchronisation de données que je recommande à tous. D’ailleurs, j’ai 10 invitations si vous souhaitez vous inscrire, alors n’hésitez pas à demander, ça se passe dans les commentaires !

La Roll Royce des gestionnaires de ToDoList

Vous connaissez peut-être déjà Remember The Milk ? Non ? Si vous êtes un peu désorganisé, Remember The Milk est fait pour vous. Ce service web dispose de nombreux avantages par rapport à ses concurrents, ce qui en fait à mon avis la Roll Royce des gestionnaires de tâches. Lire la suite

Savoir si un courriel a été lu

Lorsque l’on envoie un email important, on est toujours tracassé par une question : notre destinataire le lira-t-il ? Eh bien, un service web, DidTheyReadIt, propose de répondre à cette question. Il vous suffit de vous rendre sur DidTheyReadIt.com, et de vous inscrire. A partir de là, lorsque vous enverrez un courriel à un contact et que vous voudrez savoir s’il a été lu, lors de l’envoi du message, ajoutez .didtheyreadit.com.

Exemple : vous voulez envoyer un mail à l’adresse jean.dupont@fournisseur.com. Pour obtenir un rapport complet sur l’email lorsque celui-ci sera lu, il vous suffira d’envoyer votre email à jean.dupont@fournisseur.com.didtheyreadit.com. Une fois que le destinataire lira votre message, un rapport complet vous sera envoyé. Vous obtiendrez alors des infos comme la durée pendant laquelle le mail a été lu, le lieu où se trouve le PC qui a servi à sa lecture, le navigateur utilisé, et bien d’autres. La formule gratuite vous limite à 10 messages par mois, mais vous pouvez souscrire à des offres payantes.

Cela peut servir, surtout si vous envoyez votre CV par exemple =] .

Microblog ?

Si comme moi, vous ressentez souvent le besoin de partager des liens, des vidéos, des petits textes ou encore des images, mais que vous ne pensez pas qu’un article sur votre blog soit forcément l’idéal pour ce genre de contenus, vous êtes un peu comme moi : vous avez besoin d’un espace exclusif à la publication de petits contenus, en leur accordant tout de même une certaine visibilité sur votre propre site personnel. C’est donc décidé, plus de « microbillets » sur ce blog, ça se passe désormais sur le microblog.